en passant La franc-maçonnerie dévoilée. Philippe BERCOVICI et Arnaud De la Croix.

Les auteurs (notices de l’éditeur)

Arnaud De La Croix
Scénariste
Né à Bruxelles, Arnaud de la Croix est philosophe de formation et historien par passion. C’est en lisant /Les Rois maudits/ qu’il attrape le virus du Moyen Âge. Période à laquelle il a consacré plusieurs livres à succès, tels /Les Templiers, chevaliers du Christ ou hérétiques ?/ et /L’Érotisme au Moyen Âge/, aux Éditions Tallandier, traduits en une dizaine de langues. Ces dernières années, ses recherches ont commencé à porter sur les sociétés secrètes : son /Hitler et la franc-maçonnerie/ (Racine) constitue un ouvrage de référence, de même que son enquête sur /Les Illuminati/ (Racine). Quand il n’écrit pas, il pratique le tir au grand arc et cultive un amour immodéré pour la BD.

Philippe Bercovici
Dessinateur
Né à Nice, Philippe Bercovici s’intéresse très tôt au dessin et à l’art en général. Il fait ses premières armes de dessinateur dans le journal /Spirou/ alors qu’il n’est âgé que de 13 ans. Au fil des années, il deviendra un pilier du journal avec des dizaines de séries, dont son plus grand succès : /Les Femmes en Blanc/ (Dupuis), sur des scénarios de Raoul Cauvin. Après de très nombreux albums humoristiques, il s’est dirigé ces dernières années vers une bande dessinée plus axée sur le documentaire et le reportage, que ce soit autour de thèmes liés à l’actualité ou encore des sujets sociétaux, comme en témoignent /L’Incroyable Histoire de la médecine/ ou /L’Incroyable Histoire de la littérature/ (Les Arènes). Il peint pendant ses loisirs et aime bien voir la mer quand le temps et les autorités sanitaires le permettent.

A propos du Livre ?

Pardonnez-moi si je vous dévoile la fin de ma critique avant même de l’avoir amorcée, mais ce livre est : excellent, incroyable, et très agréable à lire !
J’ai vraiment appris des choses en lisant ce livre. Enfin plutôt, cette BD !

Car c’est une BD ! Une vraie BD maçonnique avec plus de 230 pages ! Pour tout vous dire, c’est un ouvrage dont je n’aurais jamais osé rêver.

William Schaw

Ce que je pense du Livre ?

Je suis fan. Et pourtant vous savez que j’ai le compliment difficile ! Mais ce livre est un petit bijou !

Alors, certes, le titre est trompeur. Totalement. Vous ne découvrirez pas en lisant cette BD de secrets « dévoilés » sur la franc-maçonnerie. Non. Si vous pensez découvrir ce qui se passe en Loge de Maître ou bien la raison pour laquelle lorsqu’un Conseiller National entre dans une pièce, tout le monde se tait, vous serez déçus !

Car, en réalité, cet ouvrage est une somme de portraits, de biographies romancées. Villard de Honnecourt, Jean-Théophile Désaguliers, Andrew Ramsay, Benjamin Franklin, vous y découvrirez un récit honnête et drôle de la vie de ces figures tutélaires de la franc-maçonnerie.

Mais d’autres portraits vous surprendront, comme l’Abbé Barruel, ou Heinrich Himler ! Que l’on peut surnommer sans trop se tromper de « pas trop freemasons’ friendly ».

J’ai en tout cas appris beaucoup de choses sur nombre de personnages que je croyais connaître, comme Léo Taxil ou Abd-el-Kader.

Par ailleurs, pour celles et ceux ne le sachant pas, ce titre « La franc-maçonnerie dévoilée » est très probablement un clin d’œil à l’exposition anti-maçonnique du Petit Palais d’octobre-novembre 1940 après la saisie des archives du Grand Orient de juin et de l’interdiction des « sociétés secrètes » du 13 août de la même année.

Son intérêt pour la franc-maçonnerie ?

Si vous rencontrez quelqu’un qui a passé plus de dix ans à travailler l’Histoire de la franc-maçonnerie, à peu près tous les jours, et que cette personne vous dit « Lis-ça, tu apprendras des choses ». Par intelligence, jetez-y un coups d’œil !

Alors, certes, parce que je suis un sociopathe du détail historique j’ai trouvé, par-ci par-là quelques microscopiques détails incohérents, comme par exemple à la page 49 le fait que les tables à l’intérieur de l’auberge L’Oie et le Grill soient représentées en U, alors qu’il est très probable, vu l’exiguïté de la pièce en réalité, qu’une simple table aurait pu tenir, si déjà cette réunion a bien eu lieu ce jour là. Mais ça je ne vous en parle même pas, car dès la page 54 un texte explique en tout cas que la seule chose que l’on sait sur cette date c’est qu’il n’y en a aucune autre source que celle d’Anderson. C’est donc très intelligent.

Ma notation
Urgence de lecture personnelle : Absolue

Cela lui donnera probablement un coups de vieux s’il entend ou lit ces lignes, mais je suis un fanboy absolu de Bercovici !

Oui, car je connais cet auteur de BD depuis mon enfance. Imaginez, j’ai pratiquement appris à lire dans le Journal de Spirou. Et actuellement, j’ai 38 ans, et je suis toujours abonné !

Ma fille de 7 ans et ma femme le cachent d’ailleurs bien souvent pour être les premières à le lire ! Alors lorsque j’ai vu un des auteurs de BD de mon enfance faire un ouvrage sur la franc-maçonnerie, je vous avouerai que j’ai trimballé ce livre à travers deux départements dans mon sac tous les jours comme un doudou durant plusieurs semaines !!!

Car, connu principalement par sa bd sur le monde hospitalier qui s’appelle « Les Femmes en blanc », Philippe Bercovici pour moi ce n’est pas que ça !
C’est aussi Cactus Club avec François Gilson et surtout Le BOSS (caricature de Thierry TINLOT) avec Zidrou ! Alors très bien, peut-être que nous ne sommes pas très nombreux à nous souvenir de Cactus Club ou du BOSS, mais le nombre n’a jamais fait la qualité de la fidélité.

Divertissement : 5 sur 5

Accessible à tous, cette BD est un bijou de détails et d’humour. Pour les détails, la recherche iconographique a dû être immense. Un œil avisé remarquera les motifs des tapis de Loge des divulgations de l’époque en page 81 où la représentation du temple du roi Salomon en page 62 qui est en réalité la représentation qui en est faite dans les jardins du musée de Jérusalem. Pour l’humour, il est subtil. Ainsi sur la notice de Mirabeau, lors de la prise de la Bastille le narrateur déclare dans un encart à la page 124 : « En Juillet, le peuple de Paris prend la Bastille… C’est la Révolution !’ Et un personnage au premier plan, pensif, se grattant le menton déclare  » ça va avoir des retombées sur le tourisme tout ça… « . C’est léger, mais c’est toujours de bon ton et avec une intelligence que j’ai beaucoup apprécié.

Villard de Honnecourt

Nouveauté : 4.5/5

Ce livre est totalement nouveau en France selon moi, mais se situe dans la lignée d’une série d’ouvrages admirables qui se nomme les « Horrible Histories » de Terry Deary et Philip Reeve. Mais là où les Horrible Histories n’alignent que quelques dessins épars accompagnant un texte relatant l’Histoire du pays ou de la période, Arnaud de la Croix et Philippe Bercovici réalisent le tour de force d’en faire un ouvrage entier !

Utilité : 4/5

Alors, certes, si vous n’apprendrez rien sur votre rite ou la manière de faire une cérémonie, vous apprendrez nombre de choses sur des hommes et des femmes qui ont eu une action positive ou négative sur la franc-maçonnerie. Prenez Himler, tout l’intérêt de sa présence ne se trouve qu’en page 196 par l’explication de sa passion pour l’ésotérisme et sa volonté de confisquer les archives de Loge afin de trouver ce fameux « secret » maçonnique qui n’existe pas.. Enfin si ! Bien sûr, il existe, wouhhh il est tellement secret que même quand on est arrivé en bout de son cycle on n’est même pas au courant tellement il est secret ! Wouloulou…

Inspiration 3/5

Alors cela peut vous paraitre étrange que je vous dise que cette BD n’est pas inspirante, mais en réalité elle ne l’est pas. Elle est divertissante, instructive, mais je ne me suis pas levé le matin en me disant « Oh ! Tiens ! Si je faisais comme Hugo Pratt ! ». En réalité, la vie maçonnique des personnages n’est qu’infime dans l’ouvrage. Mais elle éclaire au contraire sur toutes leurs actions entourant leur vie maçonnique. C’est ça qui est intéressant, mais pas inspirant.

Note globale 16.5/20

Ce qui est une excellente note pour attaquer une nouvelle méthodologie d’étude critique des ouvrages que je reçois où que j’achète.

Car, chers auditrices et auditeurs, vous l’avez remarqué, reprenant à zéro notre podcast maçonnique, un certain changement a eu lieu dans ce Podcast et sa présentation : celle de la méthode d’étude critique.

Cette méthode, je l’ai totalement pompée empruntée à Elias Voelker qui a réalisé des critiques marketing sur le site medium.com (Ps : rien à voir avec le zozothérisme).

Pourquoi ? Et bien parce que si l’on ne se remet pas en question.. On meurt !

J’ai ainsi commencé ce podcast en 2016, et durant près de 2 ans il a été en mort cérébrale. Donc reprenons tout, remettons tout en question, et faites-moi des commentaires.

Ainsi, j’espère que cette méthode vous plaira, et qu’elle permettra de fidéliser encore plus de lecteurs. Merci d’ailleurs de vous inscrire à la newsletter afin de recevoir un e-mail vous avertissant d’un nouvel article gratuit (ce qui, à bien y regarder, est vraiment pas cher !).

Allez ! Bises frat !

Lire un extrait